Je n'avais pas prévu de me faire cette robe mais c'était sans compter ce paquet assez volumineux, en provenance de chez Bennytex qui m'attendait sous le sapin...

Patron robe Eleonore

IMG_0383

Quelques jolis tissus offerts par mes filles dont ce somptueux velours de soie d'un prune lumineux et profond : la couleur est vraiment magnifique et ce tissu a un côté rétro qui n'est pas pour me déplaire. Comme ce tissu est lourd mais très souple avec un très beau tombé, il me fallait un peu de fronces mais pas trop.

Et puis je me suis souvenue de ce modèle réalisé en velours dans Un été couture de République du Chiffon, et je me suis dit pourquoi pas la robe Eléonore ... ?

IMG_0377

Et voila le résultat : une jolie robe d'hiver, facile à porter, et assez originale malgré tout car on voit peu de robes en velours et surtout peu avec un corsage croisé d'inspiration chinoise. Donc, je suis plutôt emballée par ma robe même si le tissu n'est vraiment pas facile à travailler. Il roulotte, il se déforme, il est vraiment difficile à tenir et à placer. Mais bon, j'en suis venue à bout. A titre indicatif, ce tissu est actuellement en solde chez Bennytex à environ 8euros/m. Il existe dans une multitude de couleurs dont un bois de rose "old pink" super beau ! Il en faut 2 m et j'ai fait la taille S (= T36 du commerce).

IMG_0370

Concernant la réalisation : sans être extrêmement difficile cette robe demande de la rigueur surtout pour le corsage dont les 2 épaisseurs doivent parfaitement correspondre. Il faut être très scrupuleuse quant à la coupe.

De plus, c'est la première fois que je fais une taille élastiquée : le passant (= la glissière) se fait en pinçant sous la taille, on pique, on rabat vers le bas et on maintient la glissière avec une piqûre apparente sur l'endroit. Ca n'est pas trop compliqué même si j'ai trituré ma robe un moment avant de comprendre. Un conseil toutefois : prévoir une largeur de glissière un peu supérieure pour être sûre de pouvoir passer l'élastique  de 1 cm (j'ai vu que certaines avaient eu du mal...). Vous pouvez même rajouter 1 ou 2 cm de hauteur au corsage, si vous avez beaucoup de poitrine pour éviter que la taille ne remonte trop haut, une fois la robe froncée et blousée. La mienne a tendance à remonter quand je lève les bras, c'est apparemment le problème avec les robes élastiquées (si vous connaissez un truc, n'hésitez pas...).

IMG_0357

Evitez de choisir un tissu trop raide ou trop épais sinon vous allez vous retrouver avec une baudruche sur l'abdomen ; il faut que le tissu ait du tombé sans être trop fin néanmoins. Si on compte les parementures, ça fait beaucoup d'épaisseur pour le corsage croisé...

IMG_0362

Et, n'hésitez pas à rajouter quelques cm à la jupe car si on veut faire un peu blouser on perd de la hauteur et j'avais juste de quoi faire un tout petit ourlet de 2 cm ! Pourtant, je suis petite (1,60 m)...

 Quant aux boutonnières : trop d'épaisseur pour ma vieille machine qui a refusé de les faire ; j'ai dû ruser et coudre des pressions sous les boutons. Une petite parenthèse concernant les boutons, 4 au total : quatre petites merveilles en jais VERITABLE (hééé oui, ça existe encore !) dénichés à Nice dans une mercerie géniale, chez Barrale ;  j'adore le côté très rétro du jais et je trouve que ce noir se marie très bien avec le côté sombre de mon velours prune, le tout sur une robe plûtôt moderne ça ne manque pas d'originalité, je trouve... Il me tarde de savoir ce que vous en pensez.

IMG_0366

IMG_0384

=> En résumé : Un modèle qui sans être difficile demande néanmoins de la rigueur.  Attention au choix du tissu.